/* Google Analytics tracking code ----------------------------------------------------------------------------------------- */

Après plusieurs mois d’arrêt de toute activité physique, mon genou est toujours en cours de rééducation. Alors forcément je n’en suis pas encore au stade de me lancer dans les grandes randonnées et les descentes techniques, même si je ne perds pas l’espoir de pouvoir faire une belle saison de rando cette année. Après avoir passé un bon moment sur les cartes et les divers topos de balades dans la région, rien ne m’inspirait vraiment et tout me paraissait trop long, trop loin, trop pentu… eh oui, il y a des jours comme ça où l’on ne sent tout simplement pas d’attaque.

Alors Jean-Pierre a eu la bonne idée de me proposer d’aller tout simplement au Salève avec nos skis ! Cela m’a paru assez farfelu au départ, puis après y avoir réfléchi, je me suis dit pourquoi pas. Nous voilà partis jusqu’à La Croisette en voiture dans l’espoir de percer le plafond du stratus, Première déception an arrivant en haut, nous sommes encore à la limite des nuages. le soleil n’est pas bien loin, mais ce n’est tout de même pas le grand ciel bleu qui prévaut.

A La Croisette il y a foule car c’est la 3e édition de « La Croisette s’amuse », un concours de freestyle où les participants atterrissent sur un air bag géant. Nous fuyons rapidement cet attroupement bruyant et nous dirigeons en direction du Grand Piton skis aux pieds. Très vite nous nous retrouvons le silence et une impression de bout du monde au milieu de sapins qui croulent sous la neige tombée en abondance pendant la semaine.

Par moment, les nuages s’écartent pour laisser entrevoir un rayon de soleil et un peu de ciel bleu. Puis la vue se rebouche et nous voilà à nouveau plongés dans une ambiance de brouillard et de bise. Peu à peu je me laisse envahir par cette cette atmosphère hivernale et j’oublie très vite ma fatigue du départ. Jean-Pierre fait la trace quelques dizaines de mètres devant et moi je me contente de faire travailler au mieux mon genou et de prendre quelques photos.

Nous mettons environ 90 minutes pour arriver au pied du Grand Piton où nous décidons de faire demi-tour. Nous avons croisé moins d’une dizaines de personnes qui, comme nous, sont venues profiter du bon air de la montagne. Le retour est plus rapide car nous profitons du faux-plat de la route pour avancer d’un pas glissé. Il n’y aura pas de descente pendant cette sortie et il est certain que cette balade se prête beaucoup plus à une sortie en raquettes. Mais l’essentiel pour moi était de faire travailler mon genou… et là, avec 2h30 d’effort en continue je pense que mon objectif a été largement atteint.


Lien: Toutes les balades au Salève

Pin It on Pinterest

Share This